Texte à méditer :  N'oubliez pas d'installer un htaccess pour protéger l'accès à la zone d'administration de GuppY.   
livres et romans
Le livre L'enfant loup
Présentation

Fermer films d'animations remarquables

Fermer mes livres de peintures

Fermer mes livres de photos

Fermer mes livres de poèmes

Fermer mes vidéos

Fermer musique du monde

Fermer poèmes. Caravanes

Fermer poèmes. Deuils et fantômes.

Fermer poèmes. Exils

Fermer poèmes. Initiations

Fermer poèmes. L'entre-deux

Fermer poèmes. Renaissance

Fermer vidéos remarquables

Technique
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
3 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

poèmes. Exils - balade pour une nomade
Je ne suis d'aucun temps,
Je ne suis d'aucun pays,
Je suis de toutes les routes,
Je suis de tous les chemins,
Je suis l'éternelle nomade
Qui parcourt les voies du monde,
Jamais d'ici,
Toujours  un peu d'ailleurs,
Mon pays est mon chant,
Par ma lyre,
Je me crée une patrie,
Je suis née
Un soir  de lumière en Orient,
Je suis Shéhérazade,
Pendant mille et une nuits
J'enchanterais mille et un sultans pour ne pas mourir,
Je créerais le Soleil et la Voie Lactée,
Je ferais éclore la rose sous un clair de lune diapré,
J'écouterais le rossignol,
Instant d'éternité dans la nuit qui s'avance,
Lorsque je t'aperçois, toi,
Plus belle qu'entre les belles,
Silhouette miroitante, scintillante,
A la lumière des torches du palais,
Les bras m'en tombent
Et un chant monte en moi des profondeurs de la Terre-Mère,
Tu m'es plus chère que la rosée du matin,
Plus chère qu'une aube de juin,
Quand les chants des oiseaux s'élèvent à l'horizon du matin calme,
Tes cheveux noirs descendent en cascade sur ton corps marmoréen,
L'amande de tes yeux noirs doucement,
Comme un vol de colombes,
S'est posée sur mon coeur,
Le son du oud et le chant de la flûte
Font onduler ton corps en longues courbes sinueuses,
Leur mélodie me possède, m'enivre, m'enchante,
Je n'existe que par ton reflet au fond de mes prunelles,
Ta danse d'être est ma joie, mon amour, ma raison d'espérance,
Tes voiles ont frôlé comme une aile  mon visage,
En même temps, je brûle de mille feux flamboyants
Et je sens la fraîcheur de la vie comme une fontaine miraculeuse en moi,
Tu m'appelles, me convie, m'ensorcelle,
Je suis à toi, je suis née pour toi,
Tu es ma patrie, mon idéal, ma terre d'appartenance
Tu es ma seule raison de vivre, ma seule source d'espérance,
Demain n'a de sens que si je le vis pour toi et avec toi,
Tu es ma fée, mon enchanteresse
Et pour toi, je combattrais le dieu -Dragon lui-même,
Tu es mon coeur battant, ma source de vie lumineuse,
A toi, pour jamais,
A nous, pour toujours, dans le torrent des siècles.
 
 
 

Date de création : 02/10/2010 @ 18:48
Dernière modification : 12/10/2010 @ 17:39
Catégorie : poèmes. Exils
Page lue 551 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

cadeau.gifSpécial !
GuppY, le portail web kiss sans base de données, est disponible dans la version 4.6 smile
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 9 membres


Connectés :

( personne )
Recherche



GuppY 'allégé'
Calendrier
Sondage
Que pensez-vous de GuppY ?
 
Génial !
Bien
Moyen
Bof...
Je vais prendre un autre outil
Résultats
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis

Haut