Texte à méditer :  Votre premier réflexe après le téléchargement de GuppY ? Lire le lisezmoi.txt !!!   
livres et romans
Le livre L'enfant loup
Présentation

Fermer films d'animations remarquables

Fermer mes livres de peintures

Fermer mes livres de photos

Fermer mes livres de poèmes

Fermer mes vidéos

Fermer musique du monde

Fermer poèmes. Caravanes

Fermer poèmes. Deuils et fantômes.

Fermer poèmes. Exils

Fermer poèmes. Initiations

Fermer poèmes. L'entre-deux

Fermer poèmes. Renaissance

Fermer vidéos remarquables

Technique
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
3 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

poèmes. Initiations - à la recherche de l'océan intérieur
A LA RECHERCHE DE L’OCÉAN INTERIEUR J'étais bien au chaud, tout doucement roulée en boule, j'étais au milieu d'un liquide tiède et accueillant, j'entendais les doux clapotis de l'eau contre les parois à mes oreilles. Le bruit de l'eau me berçait, il chantait à mes oreilles comme la voix d'une mère, il me calmait et me rassurait et m'entourait comme le feraient les bras d'un parent à un tout petit enfant. Le flux et le reflux de l'eau sur ma peau, le frisson qui me parcourait à chaque mouvement de vague dont l'eau était souvent animée, l'eau qui me baignait tout entière, tout suscitait en moi un bonheur et une jouissance à nulle autre pareille. J'étais plongée dans l'eau, je pensais eau, je sentais eau, j'étais l'eau, le liquide bienfaisant était pour moi comme le sang circulant dans mes veines, un élixir de vie et d'éternelle jeunesse. Il n'y avait pas de temps, à l'intérieur de cette bulle, j'étais à l'extérieur de toute temporalité, enfin apaisée et allègre. Le temps n'avait pas de prise sur moi, il me glissait dessus comme l'eau sur les plumes d'un canard, j'étais l'éternel enfant, toujours à recréer et toujours en création. Une durée immobile et pourtant en mouvement régnait dans mon milieu interne, car je bougeais, j'évoluais, je le sentais bien, mais cela se faisait sans les heurts ni souffrances qui accompagnent naturellement la vie ici-bas. Je croissais en esprit, en sagesse et dans mon corps mais dans le calme et sans précipitation, car je savais qu'ici j'étais à l'abri et que rien ne pourrait me menacer. Tout danger ici était écarté et je pouvais enfin, délivrée de toutes craintes, poursuivre mon processus de développement, un moment interrompu par l'ombre du néant. Je me baignais, je roulais dans cette eau claire, tiède et enveloppante en poussant moult cris de joie, je découvrais les voluptés de mon corps, j'explorais les beautés de mon cœur, avec délices et aussi souvent que je le désirais. Je sentais tout doucement mon corps grandir et se raffermir, mon esprit se muscler et mon âme croître et embellir et cela se faisait presque malgré moi, j'assistais à ce spectacle presque de l'extérieur, comme on découvre petit à petit la beauté d'un paysage dans la lumineuse clarté d'un soleil levant. J'étais à l'Origine et j'étais le Commencement, j'assistais à la Création du Monde et j'étais ce Monde au berceau. J'étais l'enfant de l'Univers, la source et le début de toutes choses, j'étais dans le calme et la paix du Cosmos d'avant le Big Bang.

Date de création : 05/07/2014 @ 21:04
Dernière modification : 05/07/2014 @ 21:04
Catégorie : poèmes. Initiations
Page lue 286 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

cadeau.gifSpécial !
GuppY, le portail web kiss sans base de données, est disponible dans la version 4.6 smile
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 9 membres


Connectés :

( personne )
Recherche



GuppY 'allégé'
Calendrier
Sondage
Que pensez-vous de GuppY ?
 
Génial !
Bien
Moyen
Bof...
Je vais prendre un autre outil
Résultats
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis

Haut