Texte à méditer :  N'oubliez pas d'installer un htaccess pour protéger l'accès à la zone d'administration de GuppY.   
livres et romans
Le livre L'enfant loup
Présentation

Fermer films d'animations remarquables

Fermer mes livres de peintures

Fermer mes livres de photos

Fermer mes livres de poèmes

Fermer mes vidéos

Fermer musique du monde

Fermer poèmes. Caravanes

Fermer poèmes. Deuils et fantômes.

Fermer poèmes. Exils

Fermer poèmes. Initiations

Fermer poèmes. L'entre-deux

Fermer poèmes. Renaissance

Fermer vidéos remarquables

Technique
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
3 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

poèmes. Deuils et fantômes. - j'ai si peur de te perdre
.
Tu te réveillais le matin
Et tu me déclarais,
J'ai si peur de te perdre !
Ô zone de mes rêves enfouis,
Que sont devenus le jasmin et la rose de juillet ?
Tu me disais,
Je serais là pour toi,
Et te voilà disparue,
Ton souvenir se dissout comme la rosée au matin.
Fragile, je demeure
Comme le murmure de ton ombre,
Et dans le creux de mon être,
Le silence de ta présence se fait.
Reste la mémoire de nos rêves,
Qui tisse le sommeil de mes nuits.
Ô zone de mes rêves enfouis,
Demeure un instant encore,
J'ai si peur de te perdre.

Date de création : 24/11/2011 @ 15:35
Dernière modification : 24/11/2011 @ 15:35
Catégorie : poèmes. Deuils et fantômes.
Page lue 449 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

cadeau.gifSpécial !
GuppY, le portail web kiss sans base de données, est disponible dans la version 4.6 smile
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 9 membres


Connectés :

( personne )
Recherche



GuppY 'allégé'
Calendrier
Sondage
Que pensez-vous de GuppY ?
 
Génial !
Bien
Moyen
Bof...
Je vais prendre un autre outil
Résultats
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis

Haut