Texte à méditer :  N'oubliez pas d'installer un htaccess pour protéger l'accès à la zone d'administration de GuppY.   
livres et romans
Le livre L'enfant loup
Présentation

Fermer films d'animations remarquables

Fermer mes livres de peintures

Fermer mes livres de photos

Fermer mes livres de poèmes

Fermer mes vidéos

Fermer musique du monde

Fermer poèmes. Caravanes

Fermer poèmes. Deuils et fantômes.

Fermer poèmes. Exils

Fermer poèmes. Initiations

Fermer poèmes. L'entre-deux

Fermer poèmes. Renaissance

Fermer vidéos remarquables

Technique
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
3 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

poèmes. Renaissance - chevalier du silence
Pendant des années,
le silence fut ma patrie,
Deuil de paroles sur des lèvres gelées,
Paupières closes sur des soleils enfouis,
Je cherche au fond de moi le roc souterrain,
Sur les épaules duquel je me pourrai hisser,
Et qui à jamais fera disparaître
Les revenances et les souvenirs d'alors,
Quand j'errais là bas, au loin,
Sur le bord du néant,
J'irais retrouver, chevalier d'espérance,
Là où gît l'astre solaire,
Et tel un prométhée moderne,
J'irais allumer un flambeau de lumière
Dans le coeur des humains.

Date de création : 15/01/2011 @ 19:23
Dernière modification : 17/01/2011 @ 12:04
Catégorie : poèmes. Renaissance
Page lue 456 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

cadeau.gifSpécial !
GuppY, le portail web kiss sans base de données, est disponible dans la version 4.6 smile
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 9 membres


Connectés :

( personne )
Recherche



GuppY 'allégé'
Calendrier
Sondage
Que pensez-vous de GuppY ?
 
Génial !
Bien
Moyen
Bof...
Je vais prendre un autre outil
Résultats
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis

Haut